Zone de Texte: La Vinification traditionnelle du Domaine = Respect du Terroir
Zone de Texte: LA CAVE

         La recherche de la qualité des vins du Beaujolais comporte trois aspects fondamentaux : la typicité (l'élément original qui doit permettre d'identifier un Beaujolais parmi d'autres vins), la qualité sensorielle (subjective pour le dégustateur) et la qualité nutritionnelle (le vin et la santé).

        Notre savoir faire repose sur les originalités suivantes:
   le choix du Gamay noir à jus Blanc pour l'encépagement.

   la plus importante densité de plantation au monde (9 à 10 000 pieds/ha), exigeante en main d'œuvre, mais indispensable pour atteindre un niveau de qualité élevé.

 

        la récolte manuelle (pour les vendanges 25 à 30  personnes sont mobilisées entre 10 et 15 jours à la mi-septembre) et la vinification Beaujolaise en grappes entières pour extérioriser le potentiel aromatique du Gamay.

 

        Les Grappes entières sont déversées avec le maximum de précaution dans des cuves en ciment dont les capacités varient de 60  à 80 hectolitres. Le tassement des grappes dans la cuve libère du jus, représentant 10 à 30% du volume total de la cuvée. pendant la macération, ce volume de jus va augmenter progressivement pour atteindre 40 à 70% du volume de la cuvée lors de l'écoulement de "la lie".

        La vinification dite Beaujolaise allie une fermentation classique dans la partie liquide et une macération intracellulaire à l'intérieur des baies restées entières. Cette vinification  est très originale et unique au monde.

       
Si l'encuvage de la grappe entière est une donnée permanente, la phase de fermentation autorise de nombreuses variantes (durée de cuvaison notamment) qui donneront naissance à la palette de mes  vins : du BEAUJOLAIS VILLAGES vin relativement jeune , du CHIROUBLES vin de courte garde et MORGON de grande garde.

        Après leur fermentation alcoolique en cuve, les raisins sont pressés, les jus de tire (de la cuve) et de presse (qui s'écoule du pressoir) sont assemblés.
Un seconde fermentation s'engage alors : la malolactique qui transforme l'acide malique en acide lactique.
        Une fois cette phase achevée, les
vins pourront être filtrés et mis en bouteilles après une conservation et un élevage de 5 à 10 mois en cuve et fûts de chêne pour le MORGON.

       
Le délai optimum de consomation peut varier de 3 à 10 ans et plus selon le millésime et l'origine du cru.